Back to Navigation
Accueil Devenir titulaire de permis Processus d'accès à la profession de parajuriste Transcription de webémission sur le Processus d’accès à la profession de parajuriste

Transcription de webémission sur le Processus d’accès à la profession de parajuriste

[Début de l’enregistrement 00:00:00]

Ken Osborne :       Bonjour et bienvenue à la Webémission d’aujourd’hui sur l’examen d’accès à la profession de parajuriste. Je m’appelle Ken Osborne et je suis directeur de la délivrance des permis et de l’agrément au Barreau.

Notre objectif aujourd’hui est de vous fournir des conseils sur le processus d’accès à la profession de parajuriste, et en particulier sur l’administration générale nécessaire pour s’inscrire à l’examen d’accès à la profession et sur le processus d’examen, à quoi s’attendre le jour de l’examen et des conseils de réussite pour soutenir vos efforts de préparation.

J’ai plusieurs personnes ici pour m’aider avec la présentation d’aujourd’hui. Il s’agit de Gina Haros, gestionnaire d’équipe, Processus d’accès à la profession.; Peninah Brickman, gestionnaire d’équipe, compétences fondamentales.; et Jennifer Quito, conseillère juridique, processus d’accès à la profession.

Avant de commencer, j’aimerais aborder quelques points administratifs pour cette séance et parler un peu du processus avant d’entrer dans le vif du sujet de la séance d’aujourd’hui.

Tout d’abord, vous trouverez les grandes lignes de la séance d’aujourd’hui sous l’onglet Ordre du jour. L’ordre du jour contient plusieurs liens pertinents vers chacun des sujets dont nous discuterons aujourd’hui.

La partie formelle de notre présentation devrait durer environ 45 ou 50 minutes, et nous laisserons du temps aux questions que vous pourriez avoir.

Si vous avez une question, vous pouvez la poser via l’onglet Foire aux questions situé à l’écran. N’hésitez pas à poser vos questions à tout moment de la séance. Nous tenterons de répondre à autant de questions que possible durant la période prévue à la fin de la présentation. Si nous ne répondons pas à toutes les questions qui nous sont soumises aujourd’hui et que vous avez toujours besoin de renseignements supplémentaires sur le processus d’accès à la profession, nous vous invitons à nous contacter par courriel ou par téléphone. Nous vous fournirons toutes les coordonnées pertinentes à la fin de la présentation.

La grande fenêtre sur la droite de votre écran affiche les diapositives de la présentation. Notez également qu’une version archivée de la webdiffusion sera disponible sur le site Web du Barreau dans quelques semaines. Vous la trouverez affichée dans la section Devenir titulaire de permis sur le site Web.

En guise d’introduction, j’aimerais parler du rôle du Barreau et de la règlementation des parajuristes, ainsi que des exigences établies dans nos règlements pour l’admission de nouveaux titulaires de permis de parajuriste au Barreau.

Comme vous le savez peut-être, le Barreau règlemente les parajuristes en Ontario depuis 2007. Le mandat du Barreau est de règlementer les avocats et les parajuristes dans l’intérêt public et de veiller à ce que le public ait accès à des professionnels juridiques compétents. Nous sommes habilités à règlementer les avocats et les parajuristes en vertu de la Loi sur le Barreau et de ses règlements connexes.

Il y a environ 8 000 parajuristes titulaires de permis dans la province aujourd’hui.
Depuis 2010, le permis de parajuriste en Ontario comprend deux éléments fondamentaux. Premièrement, les candidats doivent avoir obtenu leur diplôme d’un programme de formation parajuridique agréé et, deuxièmement, ils doivent réussir le processus d’examen du Barreau.

La majeure partie de la séance d’aujourd’hui sera consacrée au deuxième volet de l’examen d’accès à la profession, mais il est important de souligner que les membres du Conseil du Barreau, appelés conseillers, ont reconnu la formation parajuridique agréée comme l’un des deux éléments fondamentaux de la délivrance du permis de parajuriste en Ontario.

L’obtention du diplôme d’un programme de formation parajuridique agréé et le processus d’examen d’accès sont deux étapes distinctes dans l’obtention d’un permis de parajuriste. Ils sont fondamentalement liés, se soutiennent mutuellement et sont axés sur le développement.

Ne perdez pas de vue que l’obtention du diplôme d’un programme de formation parajuridique agréé vous permet de vous familiariser avec un ensemble très spécifique de cours de droit de fond relevant du champ de pratique des parajuristes.

L’examen d’accès à la profession de parajuriste est le moyen par lequel le Barreau évalue la compétence de base des connaissances des parajuristes en droit de fond et de procédure, leurs responsabilités déontologiques et professionnelles ayant un impact direct sur la protection du public, et la prestation de services juridiques déontologiques en Ontario.

Bien que la formation de parajuriste agréée jette les bases du développement ou de l’habilitation de la compétence de parajuriste pour les futurs titulaires de permis, c’est l’examen d’accès qui sert à déterminer si le niveau de compétence minimal a été atteint pour que le Barreau accorde un permis à un parajuriste en Ontario. Cette approche - l’approche adoptée par le Barreau pour mettre en place un solide système de formation préalable à l’accès à la profession, associée à un système juste et défendable d’examen d’entrée dans la profession, est née du désir de la profession de parajuriste de veiller à maintenir une réputation forte et très positive, du point de vue de la règlementation, dans le marché juridique.

Donc, sans plus tarder, pour commencer notre discussion, je vais donner la parole à Gina Haros, qui va nous en dire plus sur le processus de demande d’accès à la profession de parajuriste.

Gina.

Gina Haros :       Merci Ken.

J’aimerais présenter rapidement à tout le monde quelques renseignements importants sur le processus de demande et les points à garder à l’esprit tout au long du processus.

Comme toujours, si vous recherchez des renseignements que vous ne pouvez pas localiser en ligne ou si vous avez une question particulière concernant votre situation, veuillez contacter le service de délivrance de permis et d’agrément pour obtenir de l’aide.

La demande commence en ligne à lso.ca, en cliquant sur Devenir titulaire de permis, puis sur le bouton Faites une demande maintenant au bas de la page des parajuristes.

Tous les documents et questions mentionnés aujourd’hui peuvent être consultés à partir de cette page : Devenir titulaire de permis.

Un document clé à consulter lors de votre demande en ligne s’appelle Demande pour s’inscrire au processus d’accès à la profession de parajuriste, qui décrit certains éléments à connaitre ou à avoir sous la main.

Ce document vous guidera également à travers tous les détails sur les admissions et le processus de demande dans son ensemble.

Les candidats inscrits au Processus ont trois tentatives pour réussir l’examen et jusqu’à trois ans pour obtenir le permis et remplir toutes les exigences.

La demande pour l’année d’accès à la profession 2019 a été lancée le mois dernier au début d’octobre pour les candidats souhaitant choisir soit l’examen d’aout 2019, d’octobre 2019 ou de février 2020.

En outre, pour les candidats qui obtiennent leur diplôme à temps et dont l’école peut fournir un relevé de notes final dans les délais, une séance aura lieu en février 2019.

La demande se fait en deux parties. La première partie comprend la saisie en ligne de vos renseignements et le paiement des frais de demande. La deuxième partie comprend la demande en version papier, qui doit être certifiée conforme et notariée avant d’être soumise au Service de délivrance de permis et d’agrément.

Lorsque vous vous inscrivez en ligne, vous devez choisir une séance d’examen, préciser le moment auquel vous prévoyez être diplômé et votre nom officiel complet.
Vous devrez également remplir une section concernant ce que le Barreau appelle « bonnes mœurs » et fournir les documents justificatifs requis.

Vous pouvez voir les questions relatives aux bonnes mœurs avant de faire votre demande en ligne lorsque vous consultez le formulaire de changements aux renseignements sur les bonnes mœurs dans la section Frais et formulaires. Cela vous donnera une idée du type de questions posées au cours du processus.

La demande elle-même prend de 20 à 60 minutes à remplir en ligne. Une fois que vous avez terminé la première partie de la demande et payé les frais, un compte Web du Barreau vous sera attribué. Vous vous connecterez à ce compte pour imprimer la demande PDF que vous venez de créer afin de la soumettre au Barreau.

Ce compte Web est également le lieu où les résultats et les factures pour le paiement des frais vous seront envoyés au fur et à mesure que vous avancerez dans le processus. Il est recommandé aux candidats de vérifier leur compte toutes les semaines après la date limite de demande et encore plus fréquemment lors de la préparation à l’examen et jusqu’au moment de l’obtention de leur permis.

La majeure partie des communications du Barreau se fera en effet dans votre compte en ligne, et sur le site Web bien sûr.

Une fois que vous aurez accès au fichier PDF de votre demande à partir de votre compte en ligne, vous commencerez à rassembler toute la documentation requise pour mener à bien la deuxième partie du processus.

La date limite de cette année pour soumettre une demande pour l’année d’accès 2019-2020 est le 3 décembre 2018 et cette information est affichée sur la page Dates à retenir du site Web.
Nous continuerons d’accepter les demandes après cette date limite, mais nous vous encourageons fortement à les envoyer à temps.

Retarder le dépôt de votre demande peut également vous retarder dans la réception des documents et dans votre inscription à un examen.

Une fois qu’une demande est reçue avant la date limite de décembre, elle est examinée et traitée et le demandeur reçoit ensuite une facture pour l’examen et les textes d’étude vers février 2019.
S’il manque quelque chose dans une demande, le personnel du service de délivrance de permis et d’agrément en informera à nouveau les candidats via leur compte Web.

Une fois que le candidat a terminé son programme, on s’attend à ce qu’il ou elle fasse un suivi directement auprès de son école pour s’assurer qu’un relevé final est envoyé par l’école directement au Barreau.

De plus, les candidats doivent remplir et soumettre le formulaire de déclaration de stage au Barreau une fois leur stage terminé. Ce formulaire n’est pas soumis par les écoles. Seul le relevé de notes doit être soumis par l’école, à condition que vous en fassiez la demande.

Et maintenant, examinons le matériel d’étude. La date limite de paiement des textes est la fin du mois de mai et nous allons l’afficher très prochainement. Cette date doit être respectée pour pouvoir recevoir les documents au cours de la période de distribution en personne et pour passer l’examen en juillet.

Pour ceux qui paient leurs frais d’examen et de textes dans les délais, le matériel est mis à votre disposition de différentes manières.

Pendant la période de distribution en personne, les textes d’étude sont distribués sur place au Barreau pour les candidats qui souhaitent se procurer une copie papier.

Veuillez noter qu’il s’agit de la seule semaine de distribution en personne au cours de l’année d’accès à la profession. Nous encourageons tous nos candidats à payer avant la date limite afin de venir chercher leurs textes au cours de cette semaine.

Les candidats qui ne peuvent être présents pendant cette semaine peuvent se procurer les textes de deux manières. Tout d’abord, lorsque les documents sont publiés, les candidats peuvent choisir de télécharger et d’imprimer les textes d’étude à partir de leur compte du Barreau, sous Mes textes d’étude. Deuxièmement, les candidats peuvent toujours obtenir une copie imprimée des textes une fois la période de distribution en personne terminée en faisant une demande d’expédition en ligne. Le fournisseur d’expédition s’assurera que les textes leur sont livrés directement, moyennant des frais.

Les dates de la période de distribution, encore une fois, seront affichées très prochainement dans la section « Dates à retenir » du site Web. Je vous encourage à faire un suivi et à revoir cette section du site.

En plus des textes d’étude, les candidats recevront également une carte d’identité de candidat du Barreau une fois qu’ils auront payé leurs frais. Et vous apporterez cette carte sur les lieux de l’examen afin de procéder à l’inscription.

Elle vous identifie en tant que candidat dans le processus et contient votre matricule confidentiel de candidat, qui vous est propre. Alors, gardez-le en lieu sûr.

Et maintenant je passe la parole à Ken qui va vous donner d’autres renseignements.

Ken Osborne :       Merci Gina pour ces renseignements sur le processus de demande. Bien sûr, certains d’entre vous ont déjà terminé ce processus et d’autres envisagent peut-être de présenter une demande, ce qui rend tous ces détails très utiles et pertinents.
Nous allons maintenant parler de certaines des lignes directrices qui concernent l’examen. Et pour ce faire, je vais laisser la place à Jennifer Quito, avocate au Processus d’accès à la profession. Je vous remercie.

Jennifer Quito :       Merci.
Je vais parler du format et du contenu de l’examen d’accès à la profession de parajuriste. Je tiens d’abord à souligner que le site Web du Barreau contient de nombreux documents décrivant cette information. Vous devriez examiner tous les documents de près lorsque vous commencez à étudier pour l’examen.

Vous devez réussir l’examen d’accès à la profession de parajuriste afin d’obtenir votre permis de prestation de services juridiques en Ontario.

L’examen a pour but d’évaluer si un candidat donné démontre le niveau minimum de compétence requis d’un parajuriste en début de carrière. L’examen évalue les compétences requises pour la pratique au niveau de base. Il met l’accent sur les compétences qui ont l’impact le plus direct sur la protection du public et sur les pratiques efficaces et éthiques.

Le Barreau fait appel à des experts de l’ensemble de la profession juridique pour établir les compétences de niveau débutant évaluées lors de l’examen. Une compétence est définie comme la connaissance, l’habileté, la capacité, l’attitude ou le jugement requis pour la pratique en début de carrière. Il existe 179 compétences parajuridiques de niveau fondamental réparties dans les catégories suivantes : responsabilités déontologiques et professionnelles, droit canadien, litige civil, droit pénal et quasi pénal, droit administratif, identification et résolution des problèmes, analyse et évaluation, résolution extrajudiciaire de différends, processus de litige et problèmes de gestion de la pratique.

Les compétences fondamentales de parajuriste ont été soumises à un processus rigoureux de développement et de validation. Elles sont répertoriées sur le site Web du Barreau et je vous encourage à les consulter dans le cadre de votre préparation.

Ces compétences constituent la base des spécifications de test pour l’examen. Ces spécifications constituent un élément principal du document de plan élaboré pour l’examen.
Un document directeur est utilisé pour s’assurer que les éléments évalués à l’examen sont à la fois valides et représentatifs de la pratique des parajuristes.

Il garantit également que les mêmes catégories de compétences sont évaluées selon la même norme de compétence, même si les éléments évalués changent d’une séance d’examen à l’autre.
Cela assure la cohérence entre les séances d’examen et améliore leur fiabilité, leur validité, leur équité et leur caractère justifiable. Les compétences et les paramètres du plan directeur sont révisés régulièrement conformément aux pratiques exemplaires établies pour les examens d’accès à la profession.

Des praticiens représentant tous les domaines de pratique pertinents élaborent des questions sous la supervision de psychométriciens qui ont une expertise dans l’élaboration et la validation de tests d’obtention de permis professionnel.

Ces éléments sont dérivés des renseignements contenus dans les textes d’étude préparés par le Barreau pour cette année d’accès et reflètent les compétences établies pour l’examen.
Tous les éléments d’examen sont soumis à un processus rigoureux d’examen et de validation. Un groupe consultatif de parajuristes, composé de praticiens exemplaires issus d’un éventail de domaines d’activité et tailles de cabinets en Ontario, établit l’examen en fonction des paramètres du plan directeur. La création d’un examen implique l’approbation des éléments qui seront évalués.

L’examen dure sept heures et comprend environ 240 questions à choix multiples.
Chaque séance d’examen est composée de deux parties, d’une durée de trois heures et demie chacune. La première partie a lieu le matin et la deuxième partie dans l’après-midi avec une pause entre les deux.

L’examen se prépare en autodidacte. Vous recevez les textes d’étude, qui évalue toutes les compétences qui seront testées. L’examen se fait à livre ouvert. Vous pouvez apporter dans la salle d’examen tous les textes préparés dans le but de vous aider à passer l’examen, y compris les textes d’étude, vos notes et vos manuels.

Vous devez inscrire vos réponses sur une feuille fournie par le Barreau à cet effet. Seules les réponses marquées sur la feuille de réponses seront notées. La feuille de réponses est numérotée de 1 à 200. Cependant, chaque partie de l’examen comprend environ 120 questions.
Vous devez vérifier de temps à autre que les bulles de réponse que vous remplissez sur votre feuille de réponses correspondent exactement aux questions auxquelles vous répondez.
Toutes les questions de l’examen sont à choix multiples. Vous devez choisir la meilleure réponse parmi quatre options possibles. Chaque question a une seule meilleure réponse, et vous ne recevrez de crédit que pour la meilleure réponse.

Pour toute question pour laquelle vous indiquez plus d’une réponse sur votre feuille de réponses, la réponse sera marquée comme incorrecte.

Les questions de l’examen testent trois niveaux différents de capacité cognitive : connaissance et compréhension, application et pensée critique.

L’examen comprendra des questions indépendantes à choix multiples et des questions à choix multiples fondés sur des cas.

Les questions indépendantes à choix multiple sont indépendantes les unes des autres. Les questions à choix multiples basées sur des cas sont précédées d’un scénario. Toutefois, chaque question basée sur ce scénario est dérivée de ce scénario et est indépendante de toutes les autres. En d’autres termes, déterminer la réponse correcte à la question numéro 3 dans une série de questions basées sur des cas n’exige pas d’avoir donné la réponse correcte à la question 1 ou 2.
Il n’existe pas d’option « toutes ces réponses » ou « aucune de ces réponses » dans l’examen.
Pour chaque séance de l’examen, plusieurs versions différentes de l’examen sont présentées. Chaque candidat inscrit à cette séance se voit attribuer de manière aléatoire une version de cet examen. Chaque version de l’examen est conforme aux paramètres du plan directeur.

Un petit nombre de nouvelles questions est mis à l’essai à chaque examen en tant que questions expérimentales. Ces questions expérimentales ne sont pas comptabilisées dans la note du candidat et ne contribuent donc pas à un résultat positif ou négatif. La majorité des questions de l’examen sont des questions opérationnelles sur lesquelles est basée la note du candidat.
Pour atteindre les objectifs et conformément aux pratiques exemplaires en matière d’examen d’accès à la profession, le cahier d’examen ne contient aucune indication permettant de déterminer si une question donnée est expérimentale ou opérationnelle. L’administration de questions expérimentales non notées est une étape essentielle dans le développement des examens futurs.

L’examen est noté sur une base de réussite ou d’échec. Les notes égales ou supérieures à la note de passage fixée reçoivent un résultat de réussite. Les notes inférieures à la note de passage reçoivent un résultat d’échec.

La note d’un candidat est basée sur le nombre de réponses correctes choisies. Il n’y a pas de pénalité pour l’omission de choisir une réponse ou d’avoir choisi une réponse incorrecte.
Lorsqu’il établit un examen, le groupe consultatif de parajuristes établit et approuve également la note de passage pour cet examen. La note de passage est la même pour chacune des différentes versions du même examen. La note de passage représente une note globale unique pour l’examen. Les candidats ne sont pas tenus de réussir des sections particulières ou des domaines du droit de l’examen.

La note de passage représente la performance attendue d’un parajuriste débutant compétent.
Pour assurer la cohérence entre les différentes séances de l’examen, le groupe consultatif de parajuristes applique la même norme à l’ensemble des questions de chaque examen. La note de passage est établie en fonction du jugement éclairé des experts en la matière et est déterminée au moyen de consultations et d’un dialogue rigoureux.

Cette approche pour fixer la note de passage aide à garantir que la même norme de performance est appliquée de manière uniforme pour chaque examen, de sorte que seuls les candidats qui répondent à cette norme ou la dépassent réussissent l’examen.

Seule la performance du candidat individuel par rapport à la norme détermine si ce candidat réussit l’examen. La performance du candidat n’est pas évaluée par rapport à celle d’autres candidats en utilisant une courbe ou autrement. Il n’existe pas non plus de taux prédéterminé pour la proportion de candidats qui réussiront l’examen.

Vous trouverez plusieurs pages importantes sur notre site Web dans la section Examen d’accès à la profession de parajuriste pour vous préparer à l’examen. Celles-ci fournissent des renseignements détaillés sur ce à quoi s’attendre et comment se préparer, et assureront une expérience fluide le matin de l’examen.

Cette page contient des renseignements sur les procédures de sécurité et de contrôle sur le lieu de l’examen. Notez que ces examens sont plus formels et structurés que ceux que vous avez pu passer à l’université ou autre.

Ces pages contiennent également des renseignements sur le processus d’inscription dans la salle et les éléments à apporter. Nous avons une liste d’articles autorisés que vous pouvez apporter dans la zone d’examen, ainsi que des articles interdits. Vous devriez lire ces listes attentivement.
Notre site Web propose également une courte vidéo d’orientation sur l’examen que je vous encourage à regarder.

Enfin, vous devez également consulter le site Web pour comprendre la conduite attendue des candidats sur le lieu de l’examen. Nous sommes conscients qu’il s’agit d’une journée importante pour les candidats. Nous devons veiller à ce que le processus se déroule sans heurts et à ce qu’un environnement respectueux et stable soit maintenu dans l’intérêt de tous.
Maintenant, une note sur la réception de vos résultats d’examen.

Inévitablement, dès la fin de chaque examen, les candidats commencent à se demander comment ils ont fait. Veuillez noter que les résultats ne seront publiés que six à huit semaines après le jour de l’examen. Nous enverrons votre résultat à votre compte en ligne confidentiel et vous recevrez un courriel à cet égard.

Il n’est pas nécessaire d’appeler notre bureau pour vérifier si les résultats sont prêts. Les résultats ne peuvent pas être publiés avant cette période pour plusieurs raisons. Afin de garantir l’intégrité du processus de notation, il faut six à huit semaines pour recevoir, noter et vérifier les résultats de l’examen et pour les communiquer aux candidats.

Les examens sont rédigés dans les deux langues officielles et il faut un certain temps pour s’assurer que tous les examens sont reçus et notés de manière appropriée.

Si vous échouez à un examen, ne paniquez pas. Vous pouvez vous réinscrire à l’une des séances suivantes. Les candidats ont droit à trois tentatives d’examen au maximum au cours de leur période d’accès de trois ans. Tous les renseignements concernant une nouvelle tentative d’examen seront envoyés confidentiellement dans un message au candidat via son compte en ligne et vous ne serez pas le premier ou le dernier à être dans cette situation, je vous l’assure. N’hésitez donc pas à contacter notre service si vous avez d’autres questions sur les prochaines étapes en cas de nouvelle tentative.

Pour finir, une note sur le processus de report. Si, quelques jours avant l’examen, vous constatez que vous ne pourrez pas venir, vous devez reporter votre examen en envoyant un formulaire de renvoi à notre bureau au moins cinq jours ouvrables avant la date de l’examen.

Ken Osborne :       Merci beaucoup, Jennifer pour ces renseignements sur les lignes directrices pour l’examen. Nous allons maintenant parler un peu plus de l’examen proprement dit et de quelques astuces et conseils généraux sur la préparation à l’examen. Pour ce faire, je demanderais à Peninah Brickman, gestionnaire des compétences fondamentales, d’en parler.

Peninah Brickman :       Merci Ken.

Avant de commencer, permettez-moi de dire quelques mots sur les cours de préparation aux examens.

Vous connaissez peut-être les cours de préparation aux examens de parajuristes offerts par divers prestataires. Bien que ce soit à vous de décider si vous souhaitez suivre ces cours, nous voulons que vous soyez conscient de deux choses.

Premièrement, aucun des cours en question n’est endossé par le Barreau et deuxièmement, toute la matière que vous devez connaitre pour votre examen se trouve dans les textes d’étude pour l’examen de parajuriste.

Comme Jennifer l’a expliqué, l’examen d’accès à la profession se fait à livre ouvert. On peut penser à tort qu’il n’est pas nécessaire d’étudier autant pour les examens à livre ouvert puisque vous pouvez apporter vos documents à l’examen. Cependant, ce type d’examen vous oblige à analyser des renseignements et à les appliquer à des situations nouvelles. Donc, vous devez bien comprendre le contenu et bien connaitre vos textes d’étude avant de faire l’examen. Vous ne voulez pas perdre un temps précieux lors de l’examen à chercher dans vos textes ou dans d’autres documents que vous apportez. Vous voulez plutôt consacrer votre temps à lire attentivement chaque question et à choisir la meilleure réponse.

Alors, qu’est-ce qui vous aidera à réussir ?

Premièrement, il est absolument essentiel de bien comprendre le contenu des textes d’étude. Prenez le temps de bien comprendre ce que vous étudiez et prenez des notes pour vous assurer de bien comprendre un domaine donné avant de faire l’examen.

Il faut du temps pour bien se préparer à un examen. Il n’y a pas de raccourci. Bien que les astuces d’étude et d’écriture d’examen puissent vous aider à vous préparer, rien ne remplace l’acquisition d’une base solide de connaissances sur l’ensemble des textes d’étude.

Deuxièmement, la préparation et la mise en œuvre d’une stratégie d’étude, dès que vous commencez à étudier les textes, sont essentielles. J’en discuterai dans un instant.
Enfin, il est important de maintenir une attitude positive, calme et ciblée. Certains candidats utilisent des techniques spécifiques pour rester calmes et concentrés, à la fois pendant leurs études et pendant l’examen. Déterminez si l’une de ces techniques peut vous être utile.
Jetons un coup d’œil aux stratégies d’étude. Bien que chacun d’entre nous apprenne et étudie différemment, il existe certaines techniques qui, d’après les recherches, fonctionnent mieux que d’autres. Envisagez d’adopter une approche systématique comprenant, tout d’abord, un calendrier d’études, afin de pouvoir organiser votre temps d’étude de manière efficace.; deuxièmement : lecture efficace et prise de notes pour vous rappeler ce que vous avez lu lors de l’examen.; troisièmement : organiser vos textes en tenant compte du fait que l’examen se fait à livre ouvert .; et enfin, les questions pratiques. Certains sites sont disponibles sur le site Web du Barreau et vous voudrez peut-être en créer vous-même.

Jetons un coup d’œil à chacun des éléments que je viens d’évoquer plus en détail.
Commençons par les moyens d’organiser votre temps d’étude.

Tout d’abord, c’est toujours une bonne idée de commencer à étudier tôt. Les recherches suggèrent qu’étudier par petites tranches gérables et espacées dans le temps est plus bénéfique que de couvrir toute la matière dans une longue séance d’étude juste avant l’examen.

Deuxièmement, envisagez de mettre en place et de maintenir un programme d’études régulier. Par exemple, vous pourriez réserver un moment précis de la journée pour étudier. Idéalement, essayez de planifier le temps d’étude lorsque vous êtes éveillé et alerte. Dans la plupart des cas, mais pas dans tous les cas, cela signifie ne pas programmer des heures d’étude la nuit. Vous êtes moins susceptible de retenir l’information lorsque vous êtes fatigué mentalement ou physiquement. Donc, prévoyez vos heures d’étude lorsque vous êtes le plus susceptible de retenir ce que vous avez lu.

Et n’oubliez pas de laisser de la place pour les imprévus pouvant vous enlever du temps d’étude.
Ensuite, pour vous aider à concentrer vos séances d’étude, envisagez de définir des objectifs spécifiques pour chaque séance. Par exemple, vous pouvez étudier un chapitre spécifique ou réviser les règles et directives relatives à un sujet particulier au cours d’une période donnée.
Prendre des pauses pendant les séances d’étude est également une bonne idée. Étudier nécessite un effort mental, alors prenez des pauses dans vos séances d’étude.

Voici un exemple de ce que je veux dire : après avoir étudié pendant environ 50 minutes, prenez une pause de 10 minutes. Après trois blocs consécutifs d’une heure, faites une pause plus longue, peut-être d’une heure. Puis recommencez le cycle d’études.

Si une partie donnée de la matière est plus difficile pour vous, raccourcissez chacune des séances d’étude de ce sujet, mais ayez-en plus et prenez des pauses plus fréquentes. Donc, pour des sujets plus difficiles, étudiez seulement pendant 20 ou 30 minutes, suivies d’une pause de cinq minutes.
Lorsque vous étudiez les sujets les plus difficiles, vous pouvez par exemple prendre une pause plus longue après deux blocs d’étude au lieu de trois.

Ensuite, c’est une bonne idée de commencer chaque séance d’étude en révisant les sujets que vous avez déjà étudiés pour vous aider à garder les connaissances à jour dans votre esprit.
Si vous attendez trop longtemps pour faire votre révision, vous pourriez perdre du temps à essayer de réapprendre ce que vous saviez, mais que vous avez oublié.

Essayez également de garder les semaines précédant l’examen pour réviser, intégrer et renforcer votre compréhension du contenu.

Récapitulons :

Lorsque vous organisez votre temps d’étude, commencez tôt, maintenez un horaire régulier, fixez des objectifs spécifiques pour chacune de vos séances d’étude, prenez des pauses fréquentes, passez en revue les textes déjà étudiés à chaque nouvelle séance et utilisez les dernières semaines avant l’examen pour renforcer ce que vous savez déjà plutôt que pour apprendre de nouveaux sujets.

Passons maintenant à la lecture et à la prise de notes pour les examens à livre ouvert. Examinons la meilleure façon de réviser les textes d’étude pour les parajuristes afin de comprendre et de conserver ce que vous avez vu.

Cela implique généralement une lecture attentive, active et systématique. Dans la plupart des cas, cela signifie lire le contenu plus d’une fois pour bien le comprendre. Pour avoir une base de connaissances solide, vous devriez lire le contenu une fois pour acquérir une compréhension générale du contenu, puis une deuxième et une troisième fois pour renforcer des concepts importants ou pour comprendre à fond des concepts plus complexes.

Vous pourriez en profiter lors de ces examens ultérieurs pour déterminer quels types de questions pourraient être posées sur chaque concept et chaque compétence, et pour voir comment différents concepts et compétences se recoupent.

C’est une bonne idée de commencer à surligner ou à prendre des notes une fois que vous avez une compréhension générale de ce que vous apprenez. Si vous commencez trop tôt, vous risquez de mettre en évidence ou d’écrire trop de choses. La recherche suggère que l’examen périodique de documents peut vous aider à conserver des renseignements dans votre mémoire à long terme.

Alors, quelles sont les choses que vous pouvez faire pour préparer des documents à utiliser pendant l’examen ?

L’objectif est d’organiser vos textes de manière à pouvoir accéder rapidement aux renseignements pertinents. Avant l’examen, prenez le temps de rendre vos textes d’étude aussi conviviaux que possible.

Voici trois suggestions pour organiser vos textes.

Premièrement, utilisez des onglets ou un système de code de couleur pour délimiter certains domaines et sujets clés. Deuxièmement, préparez des résumés faciles à gérer sur des sujets choisis. Enfin, créez un index ou une table des matières répertoriant les rubriques clés dans les pages correspondantes.

Le but de ces stratégies est de vous aider à trouver rapidement des renseignements dans vos documents pendant l’examen. Choisissez donc la méthode qui vous convient le mieux. Lorsque vous organisez les documents de la manière qui vous convient le mieux, gardez à l’esprit que certains concepts recoupent plusieurs domaines du droit.

Enfin, n’oubliez pas de prendre le temps de passer en revue les exemples de questions postés sur la page du Processus d’accès à la profession du Barreau. Les questions vous donneront une idée du type de questions qui seront posées, de la réflexion requise et du degré de différence entre les réponses exactes et inexactes.

Une fois que vous aurez examiné ces exemples de questions, vous pourrez essayer de vous en créer d’autres en parcourant diverses sections.

La mise en œuvre de stratégies d’examen avant de commencer à étudier vous aidera à avoir plus confiance en vous pour faire l’examen. N’oubliez pas les éléments de base. Dormir suffisamment et bien manger. Être actif dans d’autres domaines de votre vie, que ce soit sur le plan social, physique ou intellectuel, peut également faire partie d’une stratégie d’examen efficace.

Une fois que vous aurez acquis une base solide de connaissances, vous serez mieux placé pour penser positivement. Il est fréquent de ressentir de l’anxiété avant, après et pendant l’examen. Mais si vous commencez à vous sentir dépassé, pensez à prendre des respirations lentes et profondes pour vous détendre. Vous calmer physiquement vous aidera à vous calmer émotionnellement. Plus vous serez calme pendant l’examen, mieux vous pourrez vous concentrer.
En outre, pour certaines personnes, il peut être plus utile d’éviter de se focaliser sur l’anxiété et de se concentrer plutôt sur la tâche suivante.

N’oubliez pas que vous avez déjà beaucoup accompli et que vous faites de votre mieux. Le succès est souvent le résultat d’efforts et de préparation efficaces et suffisants.

Bien qu’il ne soit pas rare d’avoir des préoccupations au sujet d’un examen, le contrôle de ces préoccupations implique en partie de se préparer pour l’échéance. Votre objectif est de vous préparer émotionnellement, physiquement et intellectuellement au jour où vous passerez votre examen.

Bien connaitre votre matière et l’organiser à l’avance sera probablement essentiel.

Ken Osborne :       Merci beaucoup Peninah.

Avant de céder la parole à Gina, je tiens simplement à rappeler aux personnes qui regardent la webémission que nous prenons des questions et nous voulons recevoir vos questions. Nous avons reçu quelques questions. Encore une fois, si vous avez des questions sur les sujets abordés, n’attendez pas la fin de la séance pour les poser. N’hésitez pas à nous les envoyer et nous pourrons y répondre à la fin.

Nous allons maintenant parler un peu de ce à quoi on peut s’attendre le jour de l’examen. Pour ce faire, j’aimerais donner la parole à Gina. Et elle parlera du processus du jour de l’examen. Elle discutera aussi un peu des services de soutien offerts aux candidats et abordera les dates à retenir et les frais.

Gina Haros :       Bien. Merci Ken.

L’examen d’agrément dure sept heures, mais il y a une pause après les trois premières heures et demie. Il se déroule dans un lieu relativement grand avec une configuration très formelle en termes de sièges attribués aux candidats, de postes d’inscription dédiés, de vestiaires et de contrôles de sécurité.

Une semaine avant l’examen, vérifiez en ligne l’adresse du lieu, l’heure d’arrivée, l’heure d’inscription et ce type de détails. Planifiez votre itinéraire et votre transport jusqu’au lieu d’examen pour arriver tôt. Tous les renseignements nécessaires sont en ligne pour éviter toute perturbation le matin de l’examen.

Ce jour-là, le lieu de l’examen peut sembler un peu intimidant pour certains lorsqu’ils réaliseront qu’ils seront avec six ou sept-cents autres candidats qui s’inscrivent et se font contrôler en même temps.

Prenez le temps de revoir non seulement les renseignements en ligne, mais également la vidéo mentionnée précédemment par Jen concernant le lieu et les attentes du jour de l’examen. Le lien vers cette page est sur l’ordre du jour de la Webdiffusion d’aujourd’hui. Je vous encourage à regarder ça lorsque vous aurez un moment.

Bien sûr, apportez beaucoup de collations, laissez votre téléphone portable dans la voiture et essayez de vous ménager un moment de calme avant de commencer à écrire.
Une fois que vous vous êtes inscrit et que vous avez passé la zone de contrôle de sécurité, vous devrez vous assoir à la place qui vous est assignée pendant toute la durée de l’examen, sauf pendant la pause du déjeuner.

Maintenant, je vais parler brièvement de services d’aide aux candidats que le Service de délivrance des permis et d’agrément offre.; nous avons du personnel qui peut fournir diverses formes d’assistance et de mesures d’adaptation aux candidats.

L’objectif est d’améliorer l’environnement de test pour les étudiants qui ne seraient autrement pas en mesure de se conformer à certaines conditions ou exigences du processus d’accès. Certains des services comprennent des examens sous différentes formes, telles que bande audio, braille et synthèse vocale.; et équipement spécial pour les personnes ayant une déficience visuelle ou auditive.

Si vous êtes une personne handicapée ou que votre condition nécessite de l’aide ou des aménagements pendant le processus d’accès à la profession, n’hésitez pas à contacter directement le personnel administratif de l’examen une fois votre demande soumise afin d’explorer certaines options qui pourraient être offertes pendant le processus.

Un autre soutien à la disposition des candidats est le tutorat. Les candidats qui échouent à l’examen peuvent contacter le Service de délivrance des permis et d’agrément pour en savoir plus sur les services de tutorat. Les candidats qui demandent du tutorat au Barreau seront connectés à un tuteur pour un maximum de cinq heures, payées par le Barreau, à condition que la demande soit soumise dans les délais prévus. Vous trouverez plus de détails sur le site Web sous Soutien aux candidats.

Vous trouverez également des renseignements sur le régime de paiement mensuel dans la section Soutien aux candidats, qui permet aux candidats de payer les frais d’examen et de textes d’étude en plusieurs fois. Vous pouvez consulter les échéances de ce régime de paiement et d’autres renseignements après sa publication en février 2019.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, les dates importantes pour votre progression dans le processus d’accès sont affichées sur la page Dates à retenir du site Web. Je vous encourage à ajouter cette page à vos favoris, car vous devrez probablement vous y référer plusieurs fois tout au long du processus. S’il vous plait, soyez conscient que les dates limites affichées sont toutes en jours ouvrables, sauf indication contraire. Certains candidats ne s’inscrivent pas à temps, car ils supposent que le délai est de 30 jours civils au lieu de 30 jours ouvrables.

Encore une fois, si vous respectez les délais de paiement et de dépôt des relevés de notes et autres documents requis, vous obtiendrez des renseignements en temps voulu sur l’étude, les périodes de distribution, les confirmations des séances d’examen sélectionnées.

Vous pouvez également consulter les dates d’examen de l’année prochaine telles qu’elles ont été affichées. Et encore une fois, vous pouvez y accéder via l’onglet Devenir titulaire de permis.
Maintenant, je passe la parole à Ken pour des commentaires finaux.

Ken Osborne :       Merci beaucoup, Gina, et merci Jennifer et Peninah pour votre bel aperçu du processus d’examen, du processus d’accès à la profession et de la préparation des candidats.
Nous allons maintenant ouvrir la discussion et les séances de questions. Nous avons reçu pas mal de questions jusqu’à présent, c’est très bien. Nous allons donc essayer de répondre à autant de questions que possible.

Nos coordonnées sont affichées à l’écran. Premièrement, si nous ne répondons pas à votre question aujourd’hui, vous pouvez nous contacter. Veuillez utiliser ces coordonnées pour communiquer avec nous et nous poser des questions au besoin.

Deuxièmement, si certains d’entre vous ont des questions spécifiques relatives à leur situation personnelle, nous vous invitons à nous contacter via ces coordonnées plutôt que via la webdiffusion. Ce que nous essayons de faire aujourd’hui, c’est d’aborder dans toute la mesure du possible les questions de nature générale qui auraient une incidence ou une importance pour la majorité des candidats en ligne. Et dans tous les cas, les circonstances personnelles sont probablement mieux traitées individuellement par le personnel du processus d’accès à la profession.

Je le mentionne simplement parce que je vois certains d’entre vous poser des questions sur votre situation particulière et nous vous encourageons à nous adresser ce type de demandes en nous contactant directement aux coordonnées indiquées sur la diapositive.

Je vais modérer les questions lorsqu’elles arrivent et les transmettre aux membres du groupe.
La première question concerne les délais et en particulier les textes : Si je fais une demande au processus d’accès à la profession pour passer l’examen en juillet 2019, pourquoi ne recevrais-je les textes d’étude que quelques mois avant l’examen. Est-il possible de recevoir ces documents plus tôt ?

Je voudrais que Peninah réponde à cette question.

Peninah Brickman :       Merci Ken.

Les textes d’étude sont mis à jour chaque année pour s’assurer qu’ils sont à jour et reflètent les modifications apportées à la loi. Par conséquent, les documents ne sont pas disponibles avant la première date de distribution. Cela permet de garantir que les candidats disposent des renseignements les plus récents disponibles. Il y a une date de mise à jour dans ces textes qui sont produits dans les deux langues.

C’est la raison pour la date de disponibilité.

Ken Osborne :       Merci Peninah. La question suivante concerne la preuve de nom officiel. Je vais demander à Gina de répondre à cette question : la copie certifiée conforme de l’acte de naissance doit-elle être celle de la version longue ou de la version courte ?

Gina Haros :       Merci Ken.

Très bonne question. Nous avons un peu plus de renseignements sur le site Web en ce qui concerne la forme acceptable. Il y a des dates que vous devriez vérifier sur ce formulaire. Avant une certaine date, c’est un formulaire et après une date, c’est un autre.

Vous devrez accéder à la Demande d’inscription au Processus d’accès à la profession de parajuriste, disponible en ligne, afin de voir dans quelle catégorie vous êtes et quel document serait nécessaire si vous n’avez pas de certificat de naissance ordinaire.

Ken Osborne :       Merci Gina. La prochaine question est pour vous aussi. Cela concerne les dates d’inscription. Si nous passons l’examen en février 2020, devons-nous nous inscrire avant le 3 décembre 2018 ?

Gina Haros :       Très bonne question. En fait, cette question revient souvent et nous suggérons que, même si la demande en cours indique que vous pouvez vous inscrire pour février 2020, vous pouvez attendre jusqu’à la prochaine période d’admission, à savoir l’automne prochain. Donc, à l’automne prochain, vous pourriez sélectionner l’examen de 2020.

Maintenant, si vous avez déjà fait une demande en ligne et sélectionné cette séance, tout va bien. C’est simplement que vos délais seront légèrement différents de ceux des candidats qui feront l’examen en juillet.

Ken Osborne :       Merci Gina. La question suivante concerne les index : y at-il des exemples - sur le site Web du Barreau - d’index ou à quoi ils ressemblent pour faciliter l’examen ? Je vais répondre à cette question.

Non, car nous fournissons les textes d’étude et c’est tout ce que le candidat doit utiliser pour l’examen. Bien entendu, nous savons que les candidats préparent des index. Ce sont des outils individuels que les candidats préparent eux-mêmes pour répondre à leurs besoins personnels lors de l’examen. Ce n’est pas quelque chose que nous devrions normaliser ou fournir aux candidats, c’est un outil individuel que les candidats préparent.

Donc, sur cette note, vraiment, vous devez déterminer ce dont vous avez besoin, ou vous pensez avoir besoin, d’apporter à l’examen pour vous aider. Si vous voulez un index, vous devez déterminer ce qu’il devrait contenir, comment il devrait être, comment il devrait être formaté, car il sert à améliorer votre performance individuelle.

Le Barreau fournit simplement les textes d’étude, l’outil dont vous avez besoin pour passer l’examen de la journée.

Cette prochaine question sera pour Peninah et elle concerne à nouveau les textes. Environ combien de pages contiennent les textes d’étude ?

Peninah Brickman :       Merci Ken.

Les textes d’étude comptent généralement entre huit et neuf-cents pages. Il est important de se rappeler que certaines de ces pages sont des pages d’introduction, telles que des tables des matières et de conclusion, telles que des annexes.

En ce qui concerne les paragraphes de contenu, vous avez généralement 500 à 700 pages, cela varie d’une année à l’autre, comme mentionné précédemment. Les textes sont mis à jour annuellement.

Ken Osborne :       Merci Peninah. Nous avons une autre question liée au soutien des candidats et je tiens simplement à poser cette question à tout le monde, car j’estime qu’il est important de rappeler aux candidats que le Barreau a une politique et un processus en matière d’adaptation.

La question est de savoir si nous avons un protocole d’accommodement et s’il y a des aménagements disponibles pour les examens de parajuristes, et la réponse est oui. Si vous estimez avoir besoin d’une mesure d’adaptation pour l’examen, nous vous demandons de faire une demande. Notre site Web explique comment procéder. Et cela nécessitera évidemment des documents justificatifs, peut-être une documentation médicale ou autre. Mais effectivement, vous pouvez faire une demande. Le Barreau s’efforce de respecter ses obligations en vertu du Code des droits de la personne de l’Ontario. Donc, la réponse à cette question est oui.

La question suivante concerne les délais d’examen d’accès à la profession. Pour l’examen de février 2019, quelle est la date limite pour que le collège parajuridique agréé envoie le relevé de notes final au Barreau de l’Ontario ?

Gina, pourriez-vous répondre à cette question ?

Gina Haros :       Bien sûr. Merci Ken.

Ces dates limites ont été affichées sur la page Dates à retenir. C’est normalement 30 jours ouvrables, mais à cause de la fermeture, nous les avons légèrement prolongées. C’est une date limite de début janvier cependant. Vous pouvez consulter la page Dates à retenir pour obtenir ces renseignements.

Ken Osborne :       OK.

Cette prochaine question concerne le processus d’accès à la profession et les frais de demande, ou les frais de manière générale.

Voici la question : après la partie 1 du processus d’accès et le paiement des frais de demande de 160 $, le reste des frais est-il dû au plus tard le 3 décembre 2018 ou est-il dû avant février 2019 ?

Gina ?

Gina Haros :       Merci Ken. Très bonne question. Ce que vous devrez payer à l’avance, ce sont les frais de demande. Et les frais d’examen et de textes d’étude seront dus avant la séance que vous aurez choisie. Donc, si vous avez l’intention de faire l’examen en juillet prochain, vous aurez une date limite pour la fin du mois de mai qui sera affichée sous peu.

Mais si vous avez l’intention de faire l’examen en février 2019, vous aurez une date limite plus rapprochée pour payer l’examen et payer les frais de textes.

Nous avons également une question pour savoir s’il est trop tard pour faire une demande avant le 3 décembre pour faire l’examen en juillet à cause de la grève des postes. Absolument pas de problème pour quiconque de faire sa demande maintenant. Les demandes peuvent être envoyées par messagerie et elles peuvent être déposées en personne dans notre salle de courrier afin de respecter ce délai. Nous accepterons toujours les demandes après la date limite, mais des frais de retard seront appliqués.

Mais vous pouvez toujours faire une demande pour participer à la séance de juillet.
Ken, nous avons également une question concernant les renseignements sur le lieu de la session d’examen d’octobre 2019. Cela est normalement affiché plus près de la date de l’examen. Les dates des examens sont indiquées sur le site Web, mais les renseignements relatifs au lieu le seront probablement environ six semaines avant la date de l’examen, ce qui vous permettra de préparer et d’organiser les renseignements. Nous vous encourageons à vérifier les renseignements sur l’examen environ une semaine ou deux avant la date pour vous assurer qu’il n’y a pas de changement de lieu.

Ken Osborne :       Il ne nous reste plus que quelques questions. Si vous avez des questions et que vous souhaitez les envoyer, continuez de le faire. Nous avons réservé pas mal de temps pour cette webdiffusion. Par conséquent, si vous avez des questions, nous aimerions essayer de les traiter dans le temps que nous avons.

Si vous attendez jusqu’à la prochaine période d’admission, en octobre 2019, pour poser votre candidature à l’examen de février 2020, quand et comment obtiendriez-vous les textes d’étude ?

Gina Haros :       Je peux répondre.

Étant donné que l’échéance est un peu plus serrée dans ce cas, vous recevrez essentiellement les textes dès que vous les paierez. Donc, si vous faites une demande en octobre prochain, vous pourrez faire l’examen de février 2020 et, puisque ces textes d’étude ont déjà été publiés pour cette année, vous y aurez immédiatement accès dès que vous aurez payé.

Ken, j’ai une autre question concernant les documents exacts requis pour la deuxième partie du processus de demande. Encore une fois, des renseignements sont disponibles sur le site Web dans la note de service que j’ai mentionnée précédemment. Cependant, les documents exacts dont vous aurez besoin pour la deuxième partie de l’application comprennent le PDF de la demande que vous créez lorsque vous êtes en ligne, ainsi que tous les documents justificatifs, c’est-à-dire votre acte de naissance, plus tard votre relevé de notes et toute pièce justificative valide – tous ces renseignements doivent être soumis avec votre demande.

Ken Osborne :       Nous avons une autre question ici concernant le dépôt des documents au Barreau. Et la question est, où sommes-nous situés ? Et pouvez-vous déposer vos documents de demande ici ?

Nous sommes situés au centre-ville de Toronto, au 130, rue Queen Ouest. Ces renseignements se trouvent bien sûr sur notre site Web et vous pouvez très certainement venir et déposer des documents. En ce qui concerne la grève des postes, ce serait certainement un moyen de vous assurer que vos documents nous parviennent à temps et de vous assurer que nous les avons bien reçus.

Vous pouvez donc certainement déposer ces documents chez nous, au 130, rue Queen Ouest, à Toronto.

Gina Haros :       Pendant les heures ouvrables.

Ken Osborne :       Bien sûr.
Donc, une autre question, quand les textes d’étude seront-ils disponibles ? Et devons-nous payer pour l’examen avant d’obtenir les textes ?

Gina Haros :       Je vais y répondre. La réponse courte à cette question est que si vous faites votre examen en juillet de l’année prochaine, les textes seront disponibles à la fin du mois de mai pour que vous puissiez les récupérer ou les avoir sous forme numérique. Et vous n’avez pas à payer pour l’examen avant d’obtenir les textes d’étude, mais la plupart des étudiants choisissent de payer en même temps afin de s’assurer que leur inscription est finalisée et qu’ils ont leur place assurée pour la séance d’été, car c’est une séance qui compte beaucoup de candidats.

Ken Osborne :       OK. Nous avons une autre question concernant les résultats de l’examen. Et la question est comment saurons-nous que nous avons réussi l’examen ? Je vais demander à Jennifer de répondre à cette question.

Jennifer Quito :       Oui. Donc, environ six à huit semaines après votre examen, nous enverrons vos résultats à votre compte en ligne confidentiel et vous recevrez un courrier électronique vous informant à cet égard.

Donc, comme je l’ai déjà mentionné, il n’est pas nécessaire d’appeler au bureau. Vous recevrez les renseignements directement sur votre compte en ligne confidentiel environ six à huit semaines après avoir fait l’examen.

Ken Osborne :       Nous avons une autre question. Les questions pratiques sont-elles disponibles en ligne à tout moment ? Où sont-elles situées sur le site ? Et sont-elles accessibles dans le compte, ou dans le compte du candidat ?

Peninah, voudriez-vous répondre à cette question ?

Peninah Brickman :       Bien sûr. Oui, des exemples de questions sont disponibles en ligne et vous n’avez pas besoin de vous connecter à votre compte pour les consulter. Si vous vous rendez sur le site Web et que vous consultez le processus d’accès à la profession de parajuriste, examens d’accès à la profession, vous verrez qu’il existe un guide, et sur cette page, vous verrez des exemples de questions.

Il n’est pas nécessaire d’ouvrir une session dans votre compte pour cela.

Ken Osborne :       Merci Peninah.

OK. Nous allons prendre quelques minutes pour voir s’il y a d’autres questions.

Peninah Brickman :       Ken, j’en ai une ici. On demande si les examens en français et en anglais sont les mêmes. Oui, ils le sont. Nous suivons un processus de traduction. Donc, aucune distinction n’est faite entre les candidats qui passent leur examen en français et les candidats qui passent leur examen en anglais.

Ken Osborne :       Merci Peninah.

Y a-t-il d’autres questions ? Nous semblons être arrivés à la fin de notre liste. Je vais juste laisser quelques secondes pour voir s’il en arrive d’autres, mais je sens que nous approchons de la fin.
OK, il en arrive d’autres. Donnez-moi juste une seconde.

Cette question concerne les cours de préparation aux examens organisés par des entreprises privées. Je crois, Peninah, vous avez mentionné ou fourni des renseignements concernant ces programmes. Pourriez-vous répéter s’il vous plait ?

Peninah Brickman :       D’accord. Le Barreau n’examine pas, n’approuve pas, ni ne s’implique de quelque manière que ce soit dans les cours de préparation aux examens pouvant être offerts par des entreprises du secteur privé. Nous ne pouvons donc pas vraiment nous prononcer sur leur contenu ni dire s’ils vous aideront. Il se peut que pour certains étudiants, ils soient utiles et que pour d’autres, ils ne le soient pas.

En fin de compte, la matière dont vous disposez dans les textes d’étude est ce qui est nécessaire pour l’examen.

Ken Osborne :       Je vais juste mentionner un autre aspect. Cette question particulière était liée à la préparation à l’examen. Je tiens à répéter que le Barreau offre un soutien aux candidats en ce qui concerne les résultats obtenus lors d’une tentative d’examen. Dans les cas où un candidat échoue à l’examen, le Barreau offre un soutien en matière de tutorat pouvant aller jusqu’à cinq heures, pour soutenir les révisions de ce candidat et la préparation de sa prochaine tentative.
Mais en ce qui concerne les fournisseurs tiers, nous ne les approuvons pas. Ils sont indépendants. Nous ne les soutenons pas. Nous ne leur fournissons rien qui puisse leur donner une idée ou une connaissance de notre processus d’accès à la profession et de notre procédure d’examen.
Si vous estimez avoir besoin de faire appel à eux, c’est un choix personnel que vous faites. Mais je tiens à dire qu’en guise d’assistance pour les personnes ayant échoué à l’examen, il existe un processus de tutorat dont vous pouvez vous prévaloir et que, ici aussi, ces renseignements sont disponibles sur le site Web de la section Soutien aux candidats.

Bon. Je pense que nous en sommes à peu près au - non, une autre question vient d’arriver.
Comment faire pour demander du tutorat avant l’examen ?

Le tutorat n’est pas disponible avant l’examen. Ce n’est pas quelque chose qui est fourni par le Barreau en préparation de votre examen. Encore une fois, le Barreau n’offre le tutorat que pour une tentative d’examen qui a échoué. Et afin de vous aider lors de votre prochaine tentative, le Barreau offrira cinq heures de tutorat gratuit, qui vous sera fourni gratuitement afin que vous puissiez vous préparer à la prochaine tentative.

Mais c’est seulement en cas d’échec et seulement à l’occasion d’une demande individuelle ou d’un candidat. Donc, je veux juste faire cette distinction. Ce n’est pas quelque chose que nous offrons pour toute tentative ou préparation à l’examen, c’est seulement pour ceux qui ont échoué et qui se représentent.

Peninah Brickman :       J’ai une autre question ici, Ken. Quel conseil pourrions-nous donner aux candidats qui feront l’examen dans l’avenir ? Ils n’ont pas encore leurs textes d’étude, mais ils veulent commencer à étudier.

Je vous recommanderais simplement de consulter la liste des compétences pertinentes pour l’examen de parajuriste sur le site Web du Barreau, puis de revenir à certains de vos documents existants et de vous assurer que vous possédez une très bonne compréhension de tous les domaines sur lesquels vous serez testé.

Vous aurez suivi un processus de formation parajuridique, vous en aurez donc de la documentation. Si vous estimez avoir des compétences dans certains domaines et que vous n’avez pas confiance en vous, vous pouvez alors commencer à les examiner, avant même d’obtenir les textes d’étude officiels.

Cependant, il est important de se rappeler que la loi change – la jurisprudence, les lois, etc., de sorte que la chose la plus importante à faire une fois que vous recevez ces textes d’étude est de les lire très attentivement plusieurs fois et de vous familiariser avec le contenu.

Ken Osborne :       J’ai une autre question ici, en ce qui concerne à nouveau les textes d’étude, la question est, sommes-nous seulement testés sur le contenu des textes d’étude ?

L’examen est structuré en fonction des compétences. Vous faites donc l’examen sur la base d’un plan qui tente de déterminer si la personne qui fait l’examen a acquis les compétences d’un praticien compétent de première année.

À cet égard, les textes sont structurés selon un certain nombre de domaines juridiques importants. Ils contiennent une quantité de contenu qui tient compte des compétences sur lesquelles vous êtes examiné.

Je tiens à préciser que les textes sont un outil qui vous aidera à répondre aux questions. Vous ne trouverez pas nécessairement les réponses mot à mot dans les documents. L’examen a pour objectif de vous faire appliquer ces renseignements, de vous faire réfléchir de manière critique aux scénarios et utiliser votre jugement pour répondre aux questions, et de vous faire appliquer les connaissances acquises dans le cadre de votre programme de formation parajuridique agréé et les connaissances disponibles dans ces textes d’étude.

Encore une fois, l’examen lui-même est structuré en fonction des compétences. Vous pouvez voir ces compétences sur le site Web afin d’avoir une idée de ce à quoi nous nous attendons en termes de compétence au niveau débutant. Les textes, comme la jurisprudence, comme un document, ne sont qu’un outil qui vous aidera en tant que nouveau professionnel à relever le défi de l’examen ou, dans le cas d’un parajuriste agréé, d’un client qui franchit la porte avec des problèmes qui doivent être résolus.

Vous aurez probablement ce genre d’outils pour répondre aux clients. Les textes sont à certains égards un symbole de ce type d’outil que vous utiliserez.

Peninah ?

Peninah Brickman :       Si je peux juste ajouter quelque chose, Ken, je ferais remarquer que, comme indiqué sur le site Web du Barreau et le guide disponible ici, vous verrez des problèmes de différents types et les questions de pensée critique sont un aspect très important de la compétence. Il est donc important de comprendre que vous devrez, pour votre examen, non seulement mémoriser des renseignements spécifiques, mais également montrer que vous pouvez appliquer ces renseignements et réfléchir de manière critique à des scénarios pour trouver le bon résultat.

Ken Osborne :       Merci Peninah.

Une autre question est arrivée. Quel est le processus d’inscription pour une nouvelle tentative d’examen ?

Gina, voudriez-vous prendre cette question ?

Gina Haros :       Oui. Une fois que le candidat a reçu un message dans son compte en ligne lui indiquant qu’il a échoué à un examen, il se réfère au site Web sous la section Frais et formulaires et télécharge le formulaire d’inscription pour la prochaine séance disponible.

Il y a une tonne de renseignements sur cette page en termes de date et de langue que vous devrez indiquer lors de votre inscription. Une fois ce formulaire reçu, votre compte vous sera facturé pour la prochaine séance et, le cas échéant, pour le nouveau jeu de documents.

Si vous faites une nouvelle tentative dans une nouvelle année d’accès à la profession, vous devrez alors acheter le nouveau jeu de textes d’étude sur lesquels les examens sont basés.

Ken Osborne :       Bien. Il semble donc que nous ayons épuisé la plupart des questions que nous avons ici.

Je vais clore la séance et la webdiffusion.

J’aimerais remercier tous nos panélistes pour toutes les connaissances et les renseignements qu’ils nous ont transmis aujourd’hui.

Rappelez-vous également qu’une version archivée de la présentation sera disponible dans environ deux semaines sur le site Web du Barreau. Veuillez donc surveiller le site si vous voulez revoir l’information qui vous a été fournie aujourd’hui.

De plus, je remercie tous les candidats pour leur participation enthousiaste. Beaucoup de bonnes questions ont été posées aujourd’hui. Nous sommes heureux de répondre à toutes vos questions et n’hésitez pas à communiquer avec nous aux coordonnées affichées en ligne. Si vous souhaitez nous parler de circonstances personnelles ou de problèmes individuels particuliers, nous serions heureux de les examiner avec vous. Alors, n’hésitez pas à nous contacter.

Et pour terminer, je souhaite à toutes et à tous bonne chance dans vos études de formation parajuridique. Je sais que, dans certains cas, elles se poursuivent et je tiens certainement à vous souhaiter bonne chance dans vos préparatifs d’examen. Au nom du Barreau, j’espère que nous aurons l’occasion et le privilège d’accueillir chacun de vous au sein de la profession de parajuriste bientôt.

Merci beaucoup.

[Fin de l’enregistrement 01:09:32]