Back to Navigation

Guide relatif aux examens d’accès à la profession

Mise à jour en avril 2021

Introduction
Objectif des examens d’accès à la profession
Inscription aux examens d’accès à la profession
     Mesures d’adaptation
     Formulaire d’absence médicale
Élaboration des examens d’accès à la profession, format et contenu
Note de passage, notation et résultats d’examen 
Se préparer aux examens d’accès à la profession
     Textes d’étude
     Conseils de préparation 
 

Introduction

Le présent Guide contient des renseignements importants sur les examens d’accès à la profession d’avocat(e) plaidant(e), de procureur(e) et de parajuriste (les « examens d’accès ») administrés par le Barreau de l’Ontario (le « Barreau »). Tous les candidates et candidats (les « candidats ») devraient lire attentivement ce Guide, ainsi que les Règles et protocole relatifs aux examens d’accès à la profession, dans le cadre de leur préparation aux examens. 

Bien que nous fassions de notre mieux pour vous fournir des renseignements à jour, le Barreau peut changer ou réviser sa politique et ses procédures concernant les examens d’accès à la profession. Les candidats devraient consulter régulièrement les pages Web sur les examens d’accès et leur compte en ligne pour avoir l’information la plus à jour sur les examens. 

Dans le cadre de leur préparation aux examens, on s’attend à ce que tous les candidats et candidates revoient leurs textes d’étude et toute autre mise à jour affichée dans leur compte en ligne sur la page d’accès aux textes d’étude. Aucune mise à jour aux textes ne sera affichée moins de deux jours ouvrables avant une période d’examen.


Objectif des examens d’accès à la profession

L’admission au sein de la profession est la reconnaissance officielle par le Barreau qu’un(e) candidat(e) a satisfait à toutes les exigences prévues par le Barreau et est donc autorisé(e) à exercer la profession d’avocat(e) ou à fournir des services juridiques en Ontario, selon le cas. Conformément à la politique d’accès à la profession d’avocat, tous les candidats inscrits au processus d’accès à la profession sont tenus de réussir l’examen en qualité d’avocat plaidant et l’examen en qualité de procureur pour pouvoir exercer le droit en Ontario. Tous les candidats parajuristes inscrits au processus d’accès à la profession doivent réussir l’examen de parajuriste pour pouvoir fournir des services juridiques en Ontario.

Les examens d’accès à la profession sont conçus pour évaluer si un candidat donné fait preuve du niveau de compétence minimal d’un avocat ou d’un parajuriste, selon le cas, en début de carrière. L’examen d’avocat plaidant évalue les compétences fondamentales d’avocat plaidant, celui de procureur évalue les compétences fondamentales de procureur et celui de parajuriste évalue celles de parajuristes

Chaque examen se prépare par des études en autodidacte : les candidats reçoivent les textes d’étude qui couvrent toutes les compétences évaluées dans les examens.

Les examens testent les compétences requises au niveau d’entrée dans la profession. Ils portent sur les compétences qui ont l’impact le plus direct sur la protection du public et sur une pratique efficace et éthique.


Inscription aux examens d’accès à la profession

Les examens d’accès sont généralement offerts pendant au moins une période d’examens l’été, l’automne et l’hiver. Les périodes d’été, d’automne et d’hiver sont considérées comme des séances. Les candidats qui sont inscrits au Processus d’accès à la profession d’avocat peuvent passer leurs examens à la même séance (soit les deux à l’automne) ou à différentes séances (soit une à l’automne et l’autre à l’été).

Les candidats avocats n’ont pas besoin d’avoir commencé ou terminé leur formation expérientielle pour s’inscrire aux examens.

Pour s’inscrire à une séance d’examen, les candidats doivent s’assurer d’avoir satisfait à toutes les exigences, déposé les documents obligatoires et payé les frais d’inscription au plus tard à la date limite prescrite.

Les candidats doivent s’assurer de respecter toutes les exigences et dates limites indiquées sur le site Web du Barreau, ou envoyées aux candidats dans leur compte en ligne ou par le prestataire de services d’examen en ligne du Barreau. 

Les candidats qui ont été approuvés pour une mesure d’adaptation recevront des renseignements additionnels directement de la part du personnel du Service des examens ou du prestataire de services d’examen en ligne du Barreau.

Les candidats qui se sont inscrits à une séance d’examen et qui changent d’avis peuvent reporter leur séance, sous réserve des dates limites applicables et, le cas échéant, du paiement des frais. Les candidats qui désirent reporter la séance doivent déposer un formulaire d’inscription ou de report au plus tard à la date limite d’inscription applicable.

Si un candidat s’est inscrit à une séance d’examen et ne s’y présente pas, et n’a pas suivi la procédure de report, le candidat n’aura pas droit à un remboursement des frais d’examen payés pour cette séance et recevra un résultat officiel d’« absence non motivée » pour cet examen (à moins qu’il ou elle ait reçu une « absence motivée ».

Les candidats qui se sont inscrits à une séance d’examen et qui désirent changer la langue pour cette séance doivent déposer une demande d’inscription ou de report au plus tard à la date limite d’inscription applicable.

Les candidats ont trois tentatives pour réussir chaque examen au cours de la période d’accès à la profession (pour la définition de période d’accès à la profession, voir la politique concernant le processus d’accès à la profession). Par conséquent, si un candidat a échoué à l’examen et n’a pas épuisé ses tentatives au cours de la période d’accès à la profession, il pourra réessayer cet examen. 

Mesures d’adaptation  

Le Barreau fournit aux candidats des mesures d’adaptation pour faire les examens en fonction de motifs du Code des droits de la personne, L.R.O. 1990, chap. H.19. Les candidats qui demandent des mesures d’adaptation doivent consulter la Politique et procédures en matière de mesures d’adaptation du Barreau (pour les candidats avocats ou pour les candidats parajuristes). Les demandes de mesures d’adaptation doivent être faites en suivant la procédure applicable établie par le Barreau sur les mesures d’adaptation des examens et les dates limites. Pour plus d’information, les candidats devraient consulter la page sur les mesures d’adaptation (pour les candidats avocats ou pour les candidats parajuristes) ou écrire au personnel des examens à examinationaccommodation@lso.ca

Formulaire d’absence médicale   

Dans certains cas, les candidats se retrouvent dans l’incapacité d’assister à une séance d’examen à cause d’une maladie grave ou d’une blessure après la date limite de demande de report. Ces candidats devraient contacter le Service de délivrance de permis et d’agrément dès que possible pour expliquer leur situation. 

Ces candidats peuvent faire une demande d’absence motivée pour ces raisons en envoyant un formulaire d’absence médicale au Service de délivrance de permis et d’agrément au plus tard à la date limite applicable. Si la demande est approuvée, une fois que le candidat a envoyé sa demande dument remplie d’inscription ou de report, son inscription sera reportée à une autre séance.


Élaboration des examens d’accès à la profession, format et contenu

Élaboration  

Les processus du Barreau pour l’élaboration, l’administration, la notation et la communication des résultats des examens sont conformes aux meilleures pratiques établies pour l’admission à la profession. 

Le Barreau engage des experts de toute la profession juridique pour établir les habiletés fondamentales qui sont évaluées dans chaque examen. Une compétence est définie comme « une connaissance, une aptitude, une habileté, une attitude et un jugement dont l’avocat(e) doit faire montre dès son entrée dans la profession ». Ces compétences sont le résultat d’un processus rigoureux d’élaboration et de validation. Les candidats sont fortement encouragés à consulter soigneusement l’ordre des habiletés fondamentales des avocats plaidants, l’ordre des habiletés fondamentales des procureurs et l’ordre des habiletés fondamentales des parajuristes, selon le cas, en préparation aux examens. 

Une fois établies, ces compétences fondamentales forment la base des spécifications de test pour chaque examen. Ces spécifications de test sont une composante principale du plan détaillé qui est élaboré pour chaque examen. Un plan détaillé est utilisé pour s’assurer que les sujets évalués dans chaque examen sont valides sur le plan du contenu et représentent bien la pratique juridique. Il s’assure aussi que les mêmes catégories de compétences sont évaluées, selon les mêmes standards, même si les sujets évalués changent d’une séance d’examen à l’autre. Cela assure l’uniformité des séances et augmente leur degré de fiabilité, de validité, d’équité et de justification. Les compétences et les paramètres du plan détaillé sont révisés régulièrement, en conformité avec les meilleures pratiques établies pour les examens d’accès à la profession. 

Les praticiens de tous les domaines de pratique développent les questions d’examen (appelées « sujets ») avec l’aide de psychométriciens spécialisés dans l’élaboration et la validation de tests d’admission professionnelle. Ces sujets sont dérivés de l’information qui se trouve dans les textes d’étude préparés par le Barreau pour cette année d’accès à la profession et reflètent les compétences établies pour l’examen en question. 

Tous les sujets d’examen font l’objet d’un processus rigoureux d’examen et de validation. Un groupe consultatif d’avocat(e)s plaidants, un groupe consultatif de procureur(e)s et un groupe consultatif de parajuristes, chacun composé de praticien(ne)s modèles provenant d’un ensemble représentatif de domaines de pratique et de cabinets de diverses tailles en Ontario, évaluent les questions d’examen d’accès à la profession en fonction des paramètres prévus dans un plan détaillé. Chaque sujet qui sera testé doit être approuvé. 

Un petit nombre de nouvelles questions sont testées dans chaque examen comme « question expérimentale ». Ces questions expérimentales ne comptent pas dans les notes des candidats et par conséquent, n’ont aucune incidence sur le résultat. La majorité des questions d’examen sont des « questions opérationnelles » sur lesquelles les notes des candidats sont basées. Pour atteindre les objectifs du test, et conformément avec les pratiques exemplaires pour les examens d’accès à la profession, il n’y a aucune indication dans l’examen identifiant une question comme expérimentale ou opérationnelle. L’administration des questions expérimentales non notées est une étape essentielle dans l’élaboration des examens futurs. 

Format et contenu  

Renseignements généraux

Les examens se font à livre ouvert. Les candidat(e)s peuvent apporter des documents imprimés (y compris leurs textes détude, des notes et des manuels) préparés dans le but de les aider à passer l’examen dans la salle d’examen. 

Toutes les questions d’examen sont en format à choix multiple. Les candidats doivent choisir la meilleure réponse entre quatre choix possibles. Il n’y a qu’une seule meilleure réponse à chaque question et les candidats reçoivent un crédit seulement s’ils ont choisi la meilleure réponse. Les examens en ligne sont conçus pour empêcher les candidats de choisir accidentellement plusieurs réponses pour la même question. 

Les questions de chaque examen évaluent les trois niveaux suivants d’habileté cognitive :

  • Connaissance/compréhension : la capacité de se souvenir de faits, de politiques, de procédures et de normes (p. ex., la capacité de faire référence à la disposition applicable du Code de déontologie et du Code de déontologie des parajuristes, selon le cas) ;
  • Mise en application : la capacité de mettre en application une connaissance/compréhension dans une situation peu complexe (p. ex., la capacité de reconnaitre la procédure appropriée à utiliser lorsque l’on est confronté à une situation habituelle) ;
  • Pensée critique : la capacité de mettre en application une connaissance/compréhension dans une situation complexe et exigeant, outre la connaissance/compréhension et l’application, la capacité d’analyser un problème en vue de le résoudre (p. ex., la capacité d’identifier les mesures à prendre et d’établir un ordre de priorité lorsque l’on est confronté à une situation complexe ; la capacité de reconnaitre l’importance relative de certains renseignements contradictoires et de tirer une conclusion en faisant preuve d’un bon jugement). 


Chaque examen comprendra des questions à choix multiple indépendantes et des questions à choix multiple basées sur des cas. Les questions à choix multiple indépendantes sont indépendantes les unes des autres et les questions à choix multiple basées sur des cas sont précédées d’un scénario qui s’appliquera aussi aux autres questions basées sur ce même scénario ; cependant, chaque question dans la série de questions précédées d’un scénario est dérivée directement de ce scénario et est indépendante des autres. Autrement dit, la bonne réponse à la question 3 dans une série de questions basées sur un cas ne dépend pas des réponses aux questions 1 ou 2. 

Les examens d’accès à la profession ne contiennent pas de réponses du type « toutes ces réponses » ou « aucune de ces réponses ». 

Pour chaque séance d’examen, on peut élaborer différentes versions de l’examen. Chaque candidat qui est inscrit pour cette séance reçoit une version au hasard. Chaque version respecte les paramètres du plan détaillé. 

Chaque examen dure 4 heures et comprend 160 questions à choix multiple. Chaque examen comprend deux parties, chacune de 2 heures comptant 80 questions à choix multiple. La première partie doit être faite en premier, suivie d’une pause de 30 minutes. Après cette pause, les candidats doivent ouvrir et commencer la partie 2. Lors de la partie 1, les candidats ne passent que la partie 1 de l’examen. Lors de la partie 2, les candidats ne passent que la partie 2 de l’examen. Lors de la partie 1, les candidats n’ont pas accès à la partie 2 de leur examen. Pareillement, lors de la partie 2, les candidats n’ont pas accès à la partie 1 de leur examen. L’examen d’accès sera divisé en sections, par domaine de droit, dans chaque partie. Les candidats doivent s’assurer de répondre à toutes les questions dans chaque section de chaque partie.  

Les candidats doivent choisir les bonnes réponses en utilisant le logiciel d’examen en ligne. Ils et elles devraient s’assurer régulièrement qu’ils répondent à toutes les questions et devraient utiliser toutes les fonctions offertes dans le logiciel pour s’en assurer avant de soumettre leur examen.

Parce que l’examen est en ligne, les candidats doivent s’assurer de satisfaire aux exigences techniques affichées dans les Règles et protocole.


Note de passage, notation et résultats d’examen  

Note de passage

Les candidats reçoivent une note « réussite » ou « échec ». Si la totalité des points accordés est égale ou supérieure à la note de passage, le candidat recevra la note « réussite ». Si la totalité des points accordés est inférieure à la note de passage, le candidat recevra la note « échec ». 

Le groupe consultatif crée et approuve formellement la note de passage pour chaque examen. La note de passage est la même pour chaque version du même examen. La note de passage représente une note globale pour l’examen ; les candidats ne sont pas tenus de réussir chaque section séparément ou chaque domaine de droit dans un examen. 

La note de passage correspond à la performance à laquelle on s’attend des avocat(e)s ou des parajuristes, selon le cas, en début de carrière. Pour assurer l’uniformité de toutes les séances d’examen, les groupes consultatifs appliquent la même norme aux groupes de questions de chaque examen. L’établissement de la note de passage est basé sur le jugement de ces experts, et est déterminé par une consultation et un dialogue rigoureux. 

Cette approche aide à s’assurer que la même norme d’évaluation est appliquée à chaque examen, pour que seuls les candidats qui y satisfont et la surpassent réussissent l’examen. Seule la performance individuelle d’un candidat par rapport à cette norme détermine si le candidat réussit l’examen. Le Barreau n’utilise pas de courbe et il n’y a pas de taux prédéterminé pour la proportion des candidats qui réussiront l’examen. 

Notation 

Le système de notation des examens respecte les pratiques exemplaires établies pour les examens d’admission à une profession. 

La note d’un candidat est basée sur le nombre de bonnes réponses choisies. Il n’y a pas de pénalités pour ne pas avoir répondu à une question, ou pour avoir choisi la mauvaise réponse.

Pour les examens en ligne, les candidats saisissent leurs réponses directement dans le logiciel d’examen en ligne. Nous utilisons aussi un mécanisme de contrôle de la qualité. Par conséquent, les candidats ne peuvent pas demander une inspection supplémentaire ou un appel de leur examen une fois que les résultats ont été donnés.

Dans le respect des pratiques exemplaires établies pour les examens d’admission aux professions, le Barreau ne publie pas les notes de passage pour chaque examen et ne publie pas les notes individuelles des candidats.  Le seul résultat publié aux candidats est le résultat « réussite » ou « échec ».

Résultats d’examen 

Dans les six à huit semaines après chaque séance d’examen, ou sur une période communiquée par le Barreau, les candidats recevront un message confidentiel dans leur compte en ligne leur donnant leurs résultats « réussite » ou « échec ». Les candidats recevront un avis par courriel de ce message, et devraient donc s’assurer que l’adresse courriel dans leur compte en ligne est exacte. 

Le Barreau donne à tous les candidats qui reçoivent la note « Échec » un profil d’examen qui explicite la performance du candidat dans différentes catégories. Les candidats qui reçoivent un profil d’examen sont encouragés à examiner soigneusement leur performance pour mieux cibler leurs études en vue de leurs prochains essais.

Les candidats devraient passer en revue la Politique relative au processus d’accès à la profession pour de plus amples renseignements sur les examens d’accès.


Se préparer aux examens d’accès à la profession

Textes d’étude

Le Barreau élabore des textes d’étude qui soutiennent toutes les compétences testées dans chaque examen. Les examens sont élaborés selon ces textes d’étude fournis par le Barreau et aucun texte ou renseignement externe n’est requis. Cependant, les candidats ont le droit d’apporter d’autres textes imprimés dans la salle d’examen pour leur séance, s’ils croient que cela peut les aider. 

Les candidats qui se sont inscrits à une séance d’examen et qui ont payé les frais exigibles reçoivent l’accès aux textes d’étude du Barreau avant leur séance d’examen. Il est essentiel que les candidats consultent ces textes d’étude soigneusement en préparation des examens. Les candidats doivent bien passer en revue les Règles et protocole quant aux textes qui peuvent être apportés dans la salle d’examen.

Les textes d’étude sont mis à jour une fois par année, en préparation de chaque nouvelle année d’accès à la profession (qui commence en mai pour les candidats avocats et en juin pour les candidats parajuristes). Les examens d’une année d’accès donnée sont élaborés en référence aux textes d’étude à jour de la même année. Les candidats doivent acheter la version des textes d’étude qui correspond à l’année d’accès à la profession pour laquelle ils se sont inscrits à une séance d’examen. 

Conseils pour se préparer 

Il est primordial, pour réussir aux examens d’accès à la profession, de bien avoir assimilé les textes d’étude, d’avoir une attitude positive ainsi que de planifier et de s’organiser suffisamment et à l’avance. Une préparation adéquate aux examens exige que le temps nécessaire y soit consacré. Il n’existe pas de raccourcis. Bien que les conseils et les pratiques exemplaires offerts ci-dessous puissent vous aider à vous préparer, rien ne remplace le fait de prendre le temps d’acquérir les connaissances fondamentales en la matière, et la meilleure méthode reste celle qui vous permet de vous sentir prêt au début de l’examen.

Planifier votre temps de préparation  

Vous devriez développer une méthode systématique pour étudier chaque sujet d’examen. Cela peut se faire en organisant bien votre temps de préparation. Vous devriez envisager les stratégies suivantes : 

  • Commencez tôt à étudier : de brèves périodes d’étude espacées dans le temps sont vraisemblablement plus bénéfiques que de longues séances d’étude qui sont rapprochées dans le temps et qui constituent des séances de bourrage de crâne.
  • Respectez un horaire d’étude régulier. Réservez une période de votre journée pour étudier et respectez cet horaire comme s’il s’agissait d’un rendez-vous. Vous devriez établir votre horaire d’étude selon ce qui vous convient le mieux.
  • Fixez-vous des objectifs durant vos périodes d’étude, p. ex., le nombre de chapitres ou de pages que vous aimeriez passer en revue.
  • Prenez des pauses entre vos séances d’étude et lorsque la matière est plus complexe, prenez des pauses plus fréquentes.
  • Commencez chaque séance d’étude en passant en revue la matière que vous avez étudiée le jour d’avant : le fait de passer en revue la matière déjà assimilée sans qu’une longue période se soit écoulée vous aidera à garder vos connaissances, les renforcer et les intégrer. 


Lire et prendre des notes de façon efficace 

Le fait de lire de façon attentive, active et systématique peut vous aider à retenir les connaissances déjà acquises. Vous pourriez trouver préférable de lire chacun de vos chapitres au moins trois fois, chacune avec un objectif différent. Vous devriez envisager les stratégies suivantes : 

  • La première fois, lisez le chapitre dans le but d’acquérir une compréhension générale et un survol du contenu. Cela vous permettra d’acquérir une plus grande compréhension de la matière avant de vous concentrer sur les détails. À cette étape-ci, évitez de surligner vos documents et de prendre des notes parce que vous risqueriez de trop surligner et de prendre trop de notes sans avoir identifié les principaux concepts.
  • L’objectif de la seconde lecture est d’identifier les principaux concepts. C’est durant cette seconde lecture qu’il peut être utile de lire chaque section ou chapitre et ensuite de noter ou de surligner les principaux points. Envisagez activement de vous tester sur des concepts pendant que vous lisez plutôt que de lire passivement. Faites-vous des résumés et des tableaux des renseignements clés à ce stade.
  • La troisième lecture d’un chapitre est effectuée à des fins de révision. Voyez s’il y a de l’information que vous n’avez pas retenue, si vous avez besoin de créer un autre résumé ou tableau, ou si vous avez du mal à voir comment les chapitres et les concepts concordent. 


Organiser votre documentation en vue des examens à livre ouvert  

Les examens se font à livre ouvert. À la séance d’examen, vous pouvez apporter vos propres textes (y compris les tableaux, résumés, index, dictionnaires) et les textes d’étude du Barreau) dans la salle d’examen. 

Il existe une opinion fausse voulant que les examens à livre ouvert exigent moins d’étude et de préparation que les examens à livre fermé. Les candidat(e)s qui n’ont pas consacré assez de temps à la préparation perdront probablement un temps précieux à chercher l’information et ne prendront pas suffisamment de temps pour réfléchir aux questions d’examen d’accès à la profession et pour y répondre adéquatement. 

Lors des examens à livre ouvert, il est particulièrement important d’organiser votre documentation pour que vous soyez en mesure de trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Avant les examens, vous devriez essayer de rendre les documents imprimés que vous apporterez dans la salle d’examen (y compris les textes d’étude fournis par le Barreau) aussi faciles à utiliser que possible. Il y a plusieurs façons de faire cela. Vous pourriez envisager d’employer les méthodes suivantes : 

  • un système faisant appel à des onglets ou à un code de couleurs, dans le but de délimiter certains domaines et certains sujets clés ;
  • des résumés de certains sujets qui sont à la fois courts et faciles d’utilisation ;
  • des fiches signalétiques ou une table des matières faisant état des sujets clés et indiquant les pages correspondantes dans votre documentation et dans vos notes ;
  • une liste des formules ou des calculs dont vous pourriez avoir besoin, pour les avoir à portée de la main. 

Certains candidats préfèrent faire un système d’onglets ou d’index, ou surligner des passages dès le début de leur préparation, pour les aider à absorber le contenu. D’autres vont préférer laisser ces préparatifs plus près de la date d’examen pour compléter leur processus d’étude et récapituler d’importants concepts. 


Optimiser votre performance dans les questions à choix multiple  

Toutes les questions d’examen sont en format choix multiple. Les candidats doivent choisir la meilleure réponse parmi quatre choix possibles. Chaque question n’a qu’une seule meilleure réponse et les candidats recevront des crédits seulement s’ils choisissent la meilleure réponse. Vous devriez envisager les stratégies suivantes pour optimiser votre performance :

  • Lisez attentivement toutes les directives des Règles et protocole et les renseignements sur le site Web du Barreau à l’avance.
  • Assurez-vous d’être bien préparé pour n’avoir à quitter la salle d’examen qu’aux pauses permises.
  • Assurez-vous que vous savez comment le logiciel d’examen en ligne fonctionne.
  • Lisez attentivement chaque question et toutes les réponses offertes avant de choisir une réponse.
  • Faites attention à la relation entre les parties, aux dates ou aux renseignements d’ordre financier.
  • Prenez garde de ne pas faire de supposition qui n’est pas fondée sur les faits établis dans la question.
  • Essayez de répondre à toutes les questions, même s’il faut deviner dans une certaine mesure. Il n’y a pas de pénalité pour avoir choisi une mauvaise réponse.
  • Si vous ignorez la réponse à une question, marquez cette question et revenez-y plus tard. Dans certains cas, une question déjà vue ravivera votre mémoire pour répondre à une autre question.
  • Assurez-vous que vous vous êtes familiarisé avec les outils en ligne, comme les outils de révision, pour ne pas oublier des questions par accident. 
  • Utilisez le temps qui vous reste pour réviser votre examen et vous assurer que vous avez répondu à toutes les questions. 

Les deux techniques les plus populaires pour répondre aux questions à choix multiple sont la recherche de réponse et l’élimination. La méthode de recherche de réponse vise à lire la question et à tenter d’y répondre sans vérifier les quatre réponses qui suivent la question. On choisit ensuite la réponse qui se rapproche le plus de sa réponse. La méthode d’élimination vise à lire les réponses et à éliminer immédiatement celles qui sont inexactes. On relit ensuite la question ainsi que les réponses qui restent et on choisit la réponse qui est la plus vraie. 

Contrôler son anxiété  

Il est raisonnable de s’attendre à être anxieux avant et pendant les examens. Une façon de contrôler l’anxiété est de se préparer pour ce qui s’en vient. Vous devriez envisager les stratégies suivantes pour contrôler votre anxiété relative aux examens : 

  • Avant l’examen, préparez-vous émotionnellement, physiquement et intellectuellement. Assurez-vous de connaitre à fond la matière et organisez la documentation dont vous aurez besoin lors de l’examen, afin d’éviter de tourner inutilement les pages. Assurez-vous de bien manger, et essayez de minimiser l’utilisation de stimulants qui peut faire augmenter vos niveaux de stress. Assurez-vous que votre mode de vie soit sain, y compris un repos suffisant, de l’exercice, du temps pour vous décompresser et une vie sociale. Soyez positif.
  • Plusieurs semaines avant la séance d’examen, vérifiez les exigences techniques, prenez des mesures à l’avance pour éviter ou enrayer tout problème technique, vérifiez l’heure de début et exercez-vous avec les exemples d’examens en ligne. Vous devriez aussi bien revoir les Règles et protocole d’examen pour vous assurer de comprendre la conduite à laquelle on s’attend des candidats.
  • Le jour de l’examen, vous devriez prendre des mesures pour vous concentrer d’une façon détendue, comme de vous vêtir confortablement, de bien manger et de vous donner du temps pour être dans un bon état d’esprit. 
  • Durant l’examen, si vous commencez à vous sentir dépassé, envisagez les techniques suivantes : (1) respirez lentement et profondément pour relaxer ; (2) évitez de vous concentrer sur votre anxiété et pensez à votre prochaine tâche ; (3) gardez une attitude positive.


Vous ne saurez peut-être pas tout de suite la bonne réponse à toutes les questions. Si vous tombez sur une question que vous n’aviez pas prévue, mettez à profit votre capacité de raisonnement pour analyser la question et identifier la réponse la plus logique à la lumière de votre connaissance du sujet et des textes d’étude. Ne vous préoccupez pas trop d’une question difficile en particulier. 

Explication des termes et concepts