Back to Navigation

Déclaration Publique: Colombie - Torres (2012)

Le Barreau du Haut-Canada condamne la persécution des avocats et des militants des droits de la personne en Colombie et exprime sa profonde inquiétude à l'égard de la prime offerte par les groupes paramilitaires pour l'assassinat de l'avocat José Humberto Torres

Des sources fiables indiquent qu'un appel a été lancé pour l'assassinat de Me Torres, un éminent défenseur colombien des droits de la personne. Des groupes paramilitaires ont diffusé leur intention de payer une prime d'environ 120 000 $ US à quiconque assassinera MeTorres.

Me Torres est membre du comité de solidarité avec les prisonniers et prisonnières politiques. Au cours des 30 dernières années, il a représenté des défenseurs des droits de la personne et des prisonniers politiques. Il est également le porte-parole de la plateforme nationale pour les droits de la personne. Il a récemment réclamé une enquête criminelle sur les liens entre les groupes paramilitaires et le congrès colombien. Il a travaillé, dans le passé, sur des causes contre les dirigeants de l'État, y compris une cause qui a entraîné la condamnation de l'ancien directeur du ministère de la Sécurité nationale pour l'exécution sommaire de l'universitaire Alfredo Correa de Andreis en 2004.

Les mécanismes de protection internationale des droits de la personne, dont la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et les Principes fondamentaux relatifs à l'indépendance de la magistrature de l'ONU affirment que l'indépendance judiciaire et les droits de la personne sont nécessaires pour promouvoir la primauté du droit.

Le Barreau du Haut-Canada juge que Me Torres est ciblé en raison de ses activités légitimes pour les droits de la personne et il presse les autorités colombiennes :

  1. de prendre des mesures immédiates afin que Me Torres puisse être protégé contre les menaces à son intégrité physique et psychologique;
  2. d'assurer que tous les avocats puissent mener leurs activités en paix et en toute légitimité sans craindre de violence physique ou toute autre violation des droits de la personne;
  3. de mettre un terme à toutes les actions de harcèlement et d'intimidation contre les avocats des droits de la personne en Colombie;
  4. d'assurer en toutes circonstances le respect des droits de la personne et des libertés fondamentales conformément aux normes internationales des droits de la personne et aux mécanismes internationaux ratifiés par la Colombie; 
  5. de maintenir le principe internationalement reconnu de primauté du droit.

Le Barreau du Haut-Canada est l'organe de réglementation de plus de 43 000 avocats et de quelque 4 000 parajuristes dans la province de l'Ontario au Canada, et la trésorière en est le chef. Le mandat du Barreau est de réglementer la profession juridique dans l'intérêt public en maintenant l'indépendance, l'intégrité et l'honneur de la profession juridique pour faire avancer la cause de la justice et la primauté du droit.

Le Barreau presse la communauté juridique d'intervenir pour aider les membres de la profession juridique en Colombie dans leurs efforts pour défendre le respect des droits de la personne et pour promouvoir la primauté du droit et la démocratie.

Explication des termes et concepts