Back to Navigation

Recherche généalogique et biographique

Les collections des Archives du Barreau sont une source précieuse et souvent unique pour la recherche généalogique et biographique générale. Les nombreuses données sur la profession juridique en Ontario remontent à la fondation du Barreau en 1797 pour les avocats et les juges, et en 2007, pour les parajuristes, année où le Barreau a commencé à règlementer leurs activités.

Les principales sources comprennent les registres d’inscription, les fiches d’enregistrement, les dossiers sur les personnes et les rapports, les pétitions et les procédures connexes dans les procès-verbaux des réunions du Conseil. Le niveau de détail peut varier selon la période et la personne, mais les Archives peuvent, au minimum, confirmer si une personne était autorisée à pratiquer en Ontario ou si elle avait entamé le processus d’accès à la profession en tant qu’étudiant ou avait bénéficié d’un transfert de l’extérieur de la province. En plus des dates d’accès et d’admission au barreau, les documents peuvent également inclure les dates de naissance et de décès ; les antécédents familiaux, éducatifs et autres antécédents ; des détails sur la carrière de la personne (par exemple, le type de pratique, le lieu, les nominations à la magistrature, la participation à des activités en dehors de la pratique traditionnelle comme le gouvernement, les affaires ou les études, la raison pour laquelle elle a quitté la pratique) ; la retraite et les activités après la carrière ; les hommages et les commémorations, etc.  La collection de photographies comprend des images individuelles et de groupe, et surtout des photographies de classes de diplômés de la faculté de droit d’Osgoode Hall, des années 1890 aux années 1960. Dans certains cas, des renseignements se trouvent dans des documents personnels qui ont été donnés aux Archives.

La vaste collection de référence des Archives contient des coupures de journaux, des articles et d’autres sources publiées qui peuvent complémenter les documents d’archives.

Bien que certaines restrictions puissent s’appliquer pour des raisons de confidentialité et de vie privée, la plupart des renseignements sont ouverts au public. Certains documents sont consultables par le biais des ressources en ligne des Archives. Si vous avez une question sur un avocat, un juge ou un parajuriste, contactez le service de référence.
 
Autre lecture :
Roy C. Schaeffer, « Genealogy and the legal profession, » Familles 28:4 (novembre 1989) : 215-217. (Familles est le journal d’Ancêtres de l’Ontario, anciennement la Société généalogique de l’Ontario)
 
Explication des termes et concepts